La médecine traditionnelle chinoise peut accompagner une grossesse à plusieurs niveaux : en cas de difficulté à avoir un enfant, pour soulager les troubles de la grossesse comme les nausées, pour accompagner l’accouchement.

En terme de mouvement énergétique, la grossesse correspond à un accroissement de Yin : le sang de la mère se concentre et permet le développement du corps du fœtus.

Au terme de la grossesse, le Yin ayant atteint son maximum symbolisant l’accouchement.

Une grossesse épanouie nécessite une bonne énergie de base et un sang nutritif tant pour la mère que pour l’enfant à naître, l’alimentation joue ici un rôle capital.

De même, la médecine chinoise insiste sur l’importance de l’état émotionnel de la mère qui est invitée à prendre soin d’elle, à avoir des lectures positives, à aller se promener dans la nature.

L’acupuncture favorise des points phares comme celui des « beaux bébés » ou la mobilisation d’un point sur le pied qui favorise le retournement du bébé.

L’action bénéfique et préventive du massage chinois, le Tui-Na, prévoit un massage tous les deux mois puis trois à raison d’une séance par semaine avant l’accouchement.