Les Symptômes Traités

Champs D’application


de la médecine traditionnelle Chinoise

Les champs d’application de la médecine chinoise sont étendus. Les textes traditionnels développent les mêmes spécialités qu’en médecine occidentale avec un cloisonnement moins restrictif du fait de l’approche globale de la maladie et de ses causes.

La médecine chinoise s’applique aux grands systèmes : digestif, procréatif, système osseux et tendino-musculaire, sanguin et cardiovasculaire, oculaire, respiratoire, locomoteur, auditif, génito-urinaire, cutané. Elle est sollicitée pour les addictions, le traitement de la douleur et les allergies.

L’acupuncture ne remplace pas la chirurgie mais elle est un bon complément pour préparer le patient à l’intervention, éviter la douleur et les nausées après l’opération et diminuer les médicaments parfois toxiques. En cas de chimiothérapie, son efficacité est prouvée pour évacuer la chaleur interne provoquée par le traitement, ramener des liquides et stimuler les défenses immunitaires. »

L’OMS a dressé une liste de plus de 100 maladies susceptibles d’être traitées par acupuncture, les douleurs chroniques arrivant en tête.

Causes des maladies


les attaques externes, les déséquilibres émotionnels

les facteurs exogènes sont tous les types d’infections causés par les 6 climats tels le Froid, la Chaleur, le Vent, la Sécheresse, l’Humidité, la Canicule,

les facteurs endogènes correspondent aux 7 émotions que sont la colère (qui lèse le foie), la peur et la frayeur (qui lèsent les reins), la joie (dont l’excès lèse le Cœur), la rumination (qui lèse la rate), la tristesse et la mélancolie (qui lèsent les poumons).

En perturbant la circulation de l’énergie Qi, les émotions entravent le fonctionnement des organes ; à l’inverse un dysfonctionnement organique peut générer un état émotionnel pathologique éphémère ou chronique.

des problèmes liés au non respect des règles d’hygiène de vie : déséquilibre de l’alimentation, des activités sexuelle et physique,

– et d’autres facteurs moins courants comme les épidémies, les parasites, le poison, les blessures.

Les facteurs pathogènes externes entraînent le plus souvent des réactions soudaines et fortes tandis que les facteurs pathogènes internes mettent du temps à se manifester ; des facteurs de natures différentes peuvent aussi se combiner et aggraver la situation.