J’ai choisi d’expliquer et d’illustrer cette phrase issue du Da Cheng, un texte traditionnel chinois : « Le Ciel et la Terre sont le père et la mère de toutes êtres et de toutes choses ».

Nous sommes bien les enfants du Ciel et de la Terre. Comme il est dit dans le Lei Jing, un autre texte traditionnel : « Toute existence humaine suppose la réunion du Yin et du Yang, du Qi, de la rencontre des semences Jing du père et de la mère. Apparaissent alors la forme Xing et l’esprit Shen. »

dessinblog

Nos parents de naissance forment notre parenté terrestre. Au-delà d’eux, nous dépendons du puissant Ciel Yang et de l’attentive Terre Yin ; nous vivons selon leurs lois et de leurs rythmes (alternance du jour et de la nuit, rythme des saisons … .).

L’ensemble de notre corps, de nos os tangibles à notre âme éthérée, conjugue cette double filiation et impose une cohérence entre les microcosmes que nous constituons et le macrocosme universel. La pensée chinoise a inscrit, depuis ses origines, la filiation intime et nécessaire entre l’homme et la Nature.

Source :
Ecole Shao Yin, cours de MTC.