Avoir de la bienveillance pour soi toute l’année, voilà une belle devise. Elle est d’autant plus importante à respecter en hiver, saison au cours de laquelle nos énergies, à l’image de celle de la nature, vont pour partie se replier dans les profondeurs de notre corps. Le Qi et le Yang étant moins disponibles pour assurer nos défenses, la nature voudrait que ce soit la saison où nous les sollicitions le moins.

Selon le calendrier de la médecine chinoise, l’hiver a débuté le 7 novembre et prendra fin le 3 février. La première semaine de novembre a bien été marquée par les premières baisses de température. Nous avons moins de Qi et de Yang à une époque où les facteurs climatiques sont plus dangereux : Froid, Vent et Humidité. Conclusion : du repos, une activité sportive plus modérée, préférer les aliments de nature neutre, tiède et chaud.

En hiver, il faut protéger les Reins et Rate-pancréas.

La saison de l’hiver dépend de l’élément Eau en médecine chinoise. A l’Eau sont reliés l’organe Yin des Reins et le viscère Yang de la Vessie. Les Reins sont très précieux, ils sont le siège de notre patrimoine génétique et la réserve de nos substances vitales, l’eau (Yin) et le feu (Yang) pour simplifier. Avoir des reins solides préservent des peurs excessives.

En hiver, le Froid et l’Humidité pénètrent plus facilement notre corps qu’au cours des autres saisons. Or le Froid et l’Humidité sont les ennemis de la Rate-Pancréas, ils ralentissent sa fonction de transport des bonnes substances de notre alimentation, sa fonction de rétention du sang, de consistance de nos chairs. Quand l’énergie de Rate-Pancréas baisse, la pensée réflexive fait place aux ruminations.